Les principes fondamentaux de la médecine chinoise

Lorsqu’on parle de médecine traditionnelle chinoise, on pense en premier à l’acupuncture. Pourtant cette médecine ne se résume pas qu’à cela. Mais au contraire elle va bien au delà de l’acupuncture. Comprendre les bases de la médecine traditionnelle chinoise, est aujourd’hui accessible à tous. Et l’intérêt c’est que ces théories permettent de comprendre d’où viennent les différentes pathologies. Et une fois comprises on peut rapidement passer à la pratique en agissant préventivement sur notre organisme.

Une médecine préventive

Pour ma part, plusieurs raisons m’ont poussé à m’intéresser au bases de la médecine traditionnelle chinoise. D’abord c’est qu’elle peut être mise en pratique rapidement. Mais surtout mise en pratique de manière préventive. C’est ce qui l’oppose à la médecine occidentale, tournée de plus en plus vers la pratique clinique currative. Et elle s’oppose également aux autres médecines allopathiques par son aspect hollistique.

Une médecine holisitque

En effet la plupart des médecines allopathiques cherchent la cause des pathologies dans la constitution matérielle et phyique de l’organisme. Tandis qu’en médecine chinoise l’homme et son environnement forment un tout. Et la santé c’est avant tout l’harmonie de l’être humain avec la nature. On peut dire qu’il y a un échange énergétique perpetuel entre l’homme et son environnement (le cosmos). Cette énérgie qui circule relie l’homme à la nature. Et si cette circulation est perturbée, cela entraîne une mauvaise gestion émotionnelle dans l’organisme. De là viennent toutes les pathologies.

Les principes scientifiques de la pratique clinique la médecine traditionnelle chinoise

Cette pratique se base sur les principes scientifiques suivants: 

  • Classification des symptômes selon les 6 méridiens 
  • Les quatre méthodes de diagnostiques qui sont : 
    • L’inspection 
    • L’écoute et l’auscultation 
    • Le questionnement 
    • La prise de pouls et/ la palpation 
  • 8 principaux syndromes et 8 méthodes thérapeutiques 
  • 3 causes de maladies 

Les quatre piliers de la médecine traditionnelle chinoise 

La métaphysique ou encore la théorie générale de la médecine traditionnelle chinoise, se base sue 4 piliers.  

La théorie du Yin et du Yang dans la médecine traditionnelle chinoise

Cette théorie est la plus ancienne. Elle est formulée dans le Yi Jing, qu’on traduit en français par « Le livre des mutations ».  Elle est d’abord développée par l’école de pensée du « Yin et du Yang », par la suite la théorie a été appliquée à la médecine. 

La théorie des 5 éléments à la base de la médecine traditionnelle chinoise

Le deuxième pilier est la théorie de Wu Xing ou en français  théorie des Cinq Eléments. C’est une théorie qui s’est appliquée non seulement à la médecine mais encore à des domaines très variés tels que l’astrologie, les sciences naturelles, la musique ou encore la politique. 

La théorie du Qi et du sang 

Parmi les différentes théories le concept de Qi est le plus central. Pour le résumer, le Qi est la substance vitale ou ce que l’occident appel l’esprit qui se manifeste dans toutes les formes de Vie, telles que les végétaux, les minéraux, les animaux ou encore les êtres humains. 

Les méridiens et la théorie des organes internes 

Enfin, les méridiens, ce sont les chemins qu’emprunte le Qi, pour transporter la vie dans les tissues et les organes du corps. Tandis que la théorie des organes internes met en relation l’état fonctionnel des divers organes et la manifestation des pathologies à travers des signes externes, en cas de problème de circulation du Qi, dans les tissues et les organes.  

Comprendre la médecine chinoise

PARTIE 2 – La théorie Yin-Yang